"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" 2018 – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne

Archives de
Année : 2018

Une maison de campagne

Une maison de campagne

Sur les extérieurs de Plouédern, la cliente a restauré une très ancienne maison. Elle l’a modernisée et lui a rajouté une extension. Elle souhaite maintenant que je m’occupe de son jardin qui pour l’instant est débroussaillé par Touffic le bouc ! Elle souhaite garder ce mélange moderne-ancien pour l’ambiance de son jardin. Elle veut un garage et un carport, une terrasse avec une tonnelle, un boulodrome, un mur de pierres sèches, un abri de jardin, être isolée du vis-à-vis de la route et du voisinage.

Lors de cette étude, je me suis efforcée de conserver au maximum la topographie initiale du terrain qui avait déjà été bien chamboulée. Voici ce que je lui propose pour le jardin qui se trouve devant la maison :

croquis S.Derrien

Une allée pavée nous guide vers la porte d’entrée qui se trouve au milieu du pan central de la maison, ce qui évite que les visiteurs se perdent et ne frappent à la porte fenêtre de la chambre ou du salon ! Dans le prolongement, une tonnelle végétalisée nous indique la présence d’un autre espace : la terrasse, partiellement couverte pour ne pas dénaturer l’équilibre entre les différents pans de la maison. Comme l’ambiance intérieure, l’ambiance extérieure présente des couleurs douces :

Un parterre garni d’arbres et arbustes locaux camoufle le poteau électrique et permet de créer une alcôve avec un banc, pour venir s’y reposer les soirs d’été. Le puits est habillé et mis en valeur.

L’accès au jardin supérieur se fait grâce à une rampe engazonnée. Dans sa pente, un pot à lait, souvenir de l’enfance de la cliente, déverse des fleurs blanches comme le lait… Le chêne majestueux est conservé et accompagné par un hêtre et des arbustes. Au loin, on voit le carport.

croquis S.Derrien

La cour est aménagée de façon à ne plus être inondée. Une barrière bois vient clore doucement l’entrée du jardin, tandis que garage et carport se trouvent noyés dans la végétation du talus conservé et redessiné. Photomontage :

croquis S.Derrien

Le jardin du haut, bien qu’étant en partie investi par l’épandage, se voit végétalisé et reçoit le boulodrome, l’abri de jardin ainsi que le futur potager.

L’ensemble du jardin est entouré de talus sur laquelle on plante une haie d’arbustes et de graminées n’excédant pas 1,8m, ce qui suffit pour obtenir une certaine intimité dans le jardin sans pour autant avoir à tailler.

On obtient, au final, ce plan projet :




L’organisation des différents espaces, le choix des matériaux, des végétaux pour leur taille, leur couleur et leur époque de floraison, permet d’obtenir un jardin intégré dans son environnement, facile à entretenir, agréable à vivre, fleuri en toutes saisons et répondant à tous les besoins notamment celui de mettre en valeur la maison.


Un jardin pour voyager

Un jardin pour voyager

Me voici au Relecq-Kerhuon, face à un jardin déjà bien entretenu, dont la propriétaire souhaite modifier certains points :

  • sur l’avant de la maison, l’accueil n’est pas assez fleuri. La cliente ne veut pas faire de gros travaux, simplement compléter et améliorer l’existant

Je lui propose de garder les lignes de son entrée afin d’éviter un coût important, et d’amplifier l’ambiance asiatique déjà présente avec les hortensias et autres skimmias.

Certains végétaux sont déplacés, d’autres en moins bon état sont enlevés et remplacés. La légèreté et la hauteur sont apportées par l’érable japonais à qui répond le saule crevette. Le mouvement est donné par les gauras et les graminées. Une calade complète l’ambiance tout en masquant une dalle béton disgracieuse.

  • derrière la maison, une terrasse existante permet de voir la mer depuis la grande baie vitrée du salon. Cependant, la vue est actuellement masquée par des arbustes qui ont une forme massive, qui exigent d’être taillés plusieurs fois par an et qui ne fleurissent donc pas à cause de la taille.

La cliente souhaite donner un peu de peps à sa maison. Elle a déjà peint un mur en orange pour donner de la couleur. Je me base sur ce mur pour lui faire des propositions, tout en respectant le fait qu’elle ne veuille plus avoir à tailler pour pouvoir profiter de la vue.

Des végétaux légers qui donnent un peu de verticalité, jouent avec le vent sans pour autant masquer la vue, des végétaux plus bas et aussi plus « charnus » pour se sentir protéger, des végétaux résistants aux assauts du vent les jours de tempête et surtout des couleurs et des variétés donnant un style exotique

Bien coloré devant et derrière la maison, ce jardin nous fait voyager grâce à sa vue mer et à ses ambiances asiatique et exotique

Un bon sol, de belles plantes

Un bon sol, de belles plantes

Pour que nos plantations du jardin poussent bien, il est essentiel de leur apporter une bonne nourriture au bon moment, et la bonne quantité d’eau quand elles en ont besoin. L’élément essentiel capable de réaliser ces deux actions, c’est le sol. C’est le sol à condition qu’il soit en bon état.

Comment peut-on avoir un bon sol ? En ne le laissant pas nu, en prenant exemple sur la forêt, en le paillant et en regardant cette petite vidéo qui est fort bien faite :

Sublime vidéo sur la formation des solsVidéos/Articles/Débats: Alexandre LecouillardUne vidéo de Wild-TouchAvec la participation du sublime Francis Halléà voir: https://www.youtube.com/watch?v=Hb30dqkY2gcLe sol est à la base de toutes les formes de vie sur Terre. Sans sol, pas de plantes terrestres. Sans plantes terrestres, pas de photosynthèse, ni d’atmosphère, ni d’oxygène et donc pas d’animaux.Bien trop souvent, on sous-estime l’importance vitale du sol pour tous les êtres vivants, y compris l’Homme. Dans cet épisode, Francis Hallé se base sur l’exemple du sous-bois pour détailler le fonctionnement complexe des sols forestiers.Pour télécharger la fiche pédagogique associée, c'est ici : wild-touch.org/la-formation-des-sols/

Gepostet von Alexandre Lecouillard am Freitag, 24. Juli 2015