"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" Jardin fleuri, avec piscine – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne
Jardin fleuri, avec piscine

Jardin fleuri, avec piscine

C’est un très grand jardin landernéen que ses propriétaires trouvent triste la plupart du temps. Il a déjà été aménagé par un paysagiste. Or, celui-ci a essentiellement implanté des rhododendrons et des azalées, des arbres et arbustes de type palmiers et des agapanthes, ce qui donne à ce jardin un air figé.

Je commence par remarquer que la terre des talus est à nu, que le paillage n’a pas été entretenu. Tout est compact !

Je propose de planter entre les végétaux déjà développés de nouveaux végétaux de façon à ce que les talus, qui accueillent les visiteurs, soient fleuris toutes l’année. Je prescris une bonne épaisseur de paillage afin de remédier au compactage de la terre.

Je remarque ensuite le parterre près de la terrasse, où il ne reste presque plus rien que du paillage minéral.

Je propose de diviser ce grand espace à l’aide d’un petit chemin de façon à en faciliter l’entretien et de replanter des végétaux dont la floraison s’étalera sur toute l’année. On pourra ainsi en profiter dès les premiers beaux jours jusqu’à l’automne et même en hiver puisque le parterre est visible depuis la grande baie de la cuisine.

Voici un photomontage du parterre :

Les propriétaires trouvent leur piscine trop minérale et « sans vie ».

Dans un premier temps, je leur propose de créer tout autour un parterre fleuri, franchissable, en forme de vague, dont la limite sera marquée par des véroniques en boule afin de parer aux éventuelles feuilles et fleurs qui, amenées par le vent, souilleraient l’eau de la piscine.

Plus tard, dans un soucis d’économie d’énergie, ils vont faire installer une bulle au dessus de la piscine.

Afin que la bulle ne soit pas visible depuis les baies du salon, nous décidons de végétaliser le dessus du muret. Et pour parfaire l’intimité depuis le chemin d’entrée, je complète la végétalisation existante en extrémité de piscine.

Sur la pelouse, un groupe de cordylines s’élance vers le ciel. Pourtant elles posent problème car leurs feuilles sont très ligneuses et finissent par bloquer le robot-tondeuse lorsqu’elles tombent au sol.

Dans cet espace assez fermé, j’installe une terrasse en bois permettant de profiter de l’ombre naturelle donnée par les cordylines en été. Et j’inclus l’espace entier dans un très grand parterre qui en fait le tour. Les feuilles de cordylines, si elles tombent, seront ainsi accueillies dans le parterre et non sur le gazon.

Avec les incrustations de végétaux, caducs ou fleuris à l’année, sur les talus, près de la terrasse, près de la piscine ou autour des cordylines, on rééquilibre ce jardin en éléments importants pour la faune locale et pour le bien-être de ses occupants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *