"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" Sophie Derrien – Page 2 – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne

Archives de
Auteur : Sophie Derrien

Un jardin à la française

Un jardin à la française

C’est à la faveur des Plantomnales de Brest organisées par l’Arche aux Plantes que les propriétaires de ce jardin brestois me contactent. Ils souhaitent que je m’occupe de leur parcelle car ils ont une demande très particulière : en accord avec leur maison de style Art-Déco, ils veulent un jardin à la française.

C’est pour moi un projet inespéré : un jardin à la française ! Quelle aventure !

Pour le petit espace qui se trouve devant la maison, je propose un petit jardin qui parait plus grand qu’il ne l’est grâce aux ondulations d’un cheminement créé, dont la perspective est accentuée par une pergola à l’entrée et un végétal en point de mire. Des végétaux sont implantés de part et d’autre de ce chemin, ceux côté chaussée étant visibles aussi bien depuis la rue que depuis le salon situé en demi-étage.

L’aménagement de cette parcelle en jardin à la française est d’autant plus compliqué qu’il y a des contraintes : les vis-à-vis avec les immeubles voisins à cacher, la présence de grands arbres en fond de parcelle, la taille du jardin, et la nécessité d’avoir une rampe PMR qui permette l’accès occasionnel d’une parente à la maison et l’accès au jardin des propriétaires.

Je crée une perspective, axée sur la rampe PMR, ponctuée par des pergolas, qui est constituée de trois jardins :

Le premier jardin, le plus proche de la maison, fleurit en hiver afin de pouvoir en profiter depuis la véranda.

Le deuxième jardin est un espace engazonné, aux angles fleuris, permet d’implanter des arbres pour occulter le vis-à-vis et ainsi faire oublier l’immeuble faisant face à la propriété. Des arbustes montés sur tige leur font face dans les angles opposés, pour garder l’équilibre.

Le troisième jardin, ou jardin d’été, reçoit une collection de rosiers, fleur préférée du propriétaire, agrémentée de vivaces, le tout encadré par des buis.

De part et d’autre de ces trois jardins, des fruitiers habillent les murs. Des bordures de buis soulignent le jardin sur toute sa longueur.

Ce projet, bien que pointu et exigeant, m’a beaucoup apporté professionnellement. Répondant à toutes les demandes des propriétaires et à toutes les contraintes, organisé sans pour autant paraître stricte, il offre de nombreux points de vue différents, des espaces à ambiances différentes suivant les saisons, une perspective qui donne à ce jardin l’impression d’être plus grand qu’il ne l’est réellement, tout en suivant des règles de construction et de plantation écologiques et en apportant un confort pour les propriétaires et leur parente handicapée.

Ce talus où rien ne pousse

Ce talus où rien ne pousse

Les propriétaires de ce jardin m’ont appelée car ils ont fait beaucoup d’efforts pour habiller leur talus de fond de parcelle en limite avec leurs voisins. Celui-ci étant majoritairement composé de roche mère, on n’a que très peu de terre végétale à disposition donc les plantes ont du mal à pousser.

Ils souhaitent un talus fleuri et coloré.

Je propose de restaurer le petit chemin gravillonné de milieu de pente. Je conserve la forme donnée au bas du talus par les propriétaires mais j’implante des palis de schiste afin de pouvoir recharger le talus en terre végétale. Bien entendu, je demande de faire enlever la bâche plastique, en haut de talus, qui pollue le sol et d’y installer à la place une toile de paillage en matière organique et des végétaux .

J’ai trouvé très sympa l’idée de mettre des accumulation de pots dans le talus pour donner du volume. Je reprends cette idée en l’accentuant avec des pots plus grands plantés de bulbes.

Autre façon de donner du volume : les rosiers montés sur tige en bas de talus.

J’ai conservé le bassin et toute la partie gauche du talus qui était déjà bien végétalisée.

L’apport de terre végétale était ici essentielle pour pouvoir y implanter des végétaux dans de bonnes conditions. Compte tenu de la pente du talus, la seule façon de pouvoir faire cet apport était de réaliser une construction, ici en palis de schiste, afin de soutenir cette terre.

La maison de vacances

La maison de vacances

C’est une maison de vacances, en bord de mer, sur la côte Nord du Finistère, dont les propriétaires souhaiteraient voir le jardin fleuri lorsqu’ils y viennent, sans avoir un entretien intensif. Pratiquement tous leurs essais de fleurissement n’ont pas donné les résultats attendus car la terre est pauvre et sablonneuse.

Ils veulent une entrée accueillante et une terrasse colorée. Je propose de garder l’entrée carrossable engazonnée qui ne leur demande pratiquement aucun entretien et qui leur convient telle qu’elle est. On va simplement venir appeler le visiteur en remplaçant le plan de lavande par un parterre coloré.

Ce parterre trouvera écho de l’autre côté de la terrasse et sera prolongé au loin par le parterre le long de la maison voisine qui sera regarni, afin de donner un effet de profondeur au jardin. On laisse le devant de la terrasse simplement engazonné pour permettre aux enfants de jouer au soleil sur la pelouse.


Derrière la maison, je propose de changer la haie qui est vieillissante et d’y appuyer un grand parterre haut en volumes et couleurs. Cela permet de dégager tout le reste du terrain pour y implanter les tentes des copains l’été.

Les végétaux choisis pour réaliser ce jardin ont été sélectionnés pour leur résistance aux embruns, à la sécheresse, et leur capacité d’adaptation aux terrains pauvres. Leur nombre, le fait qu’ils soient disposés serrés, en parterres paillés , favorisera une terre de meilleure qualité et limitera l’entretien de ce jardin de vacances.

Le parking devient jardin

Le parking devient jardin

C’était l’ancienne superette du bourg de Plouguerneau. Les nouveaux propriétaires en ont fait leur maison, de style industriel, avec un patio.

L’ancien parking doit devenir le nouveau jardin.

Les propriétaires avaient auparavant un grand jardin avec des arbres et des oiseaux. Ils souhaitent retrouver cette ambiance, pouvoir y intégrer leur spa et avoir un potager. Voici ma proposition :

La porte d’entrée, sur la gauche, est encadrée par deux jardinières. En face une terrasse accueille la balancelle, un table et des chaises et le spa. Un parterre surélevé, entouré d’un muret de pierres sèches, est l’élément principal du jardin. Il est visible depuis le canapé du salon. Il est fleuri toute l’année et permet ainsi de dégager un espace pelouse assez grand pour pouvoir jouer au ballon. Derrière la balancelle, un magnolia, seul arbre de ce petit jardin, s’impose pour donner la verticalité à l’ensemble et occulte la façade inesthétique de la maison d’en face. Il est accompagné de petits végétaux. Au fond, une pergola fleurie permet le passage dans un autre espace : le potager.

Le spa est caché depuis la maison par le parterre principal afin d’avoir un peu d’intimité et de faire oublier la maison depuis le bain. Au fond, le camping car trouve sa place dans un garage dont l’entrée est délicatement accompagnée par un parterre d’ombre où un érable du Japon domine.

Du côté du patio, je propose un parterre surélevé, écho du parterre principal du jardin, en pierres maçonnées. Celui-ci doit recevoir un bassin dont la végétation environnante sera visible depuis le canapé.

On peut ainsi prendre le petit déjeuner au soleil, bercé par les bruits de l’eau.

Jardin fleuri, avec piscine

Jardin fleuri, avec piscine

C’est un très grand jardin landernéen que ses propriétaires trouvent triste la plupart du temps. Il a déjà été aménagé par un paysagiste. Or, celui-ci a essentiellement implanté des rhododendrons et des azalées, des arbres et arbustes de type palmiers et des agapanthes, ce qui donne à ce jardin un air figé.

Je commence par remarquer que la terre des talus est à nu, que le paillage n’a pas été entretenu. Tout est compact !

Je propose de planter entre les végétaux déjà développés de nouveaux végétaux de façon à ce que les talus, qui accueillent les visiteurs, soient fleuris toutes l’année. Je prescris une bonne épaisseur de paillage afin de remédier au compactage de la terre.

Je remarque ensuite le parterre près de la terrasse, où il ne reste presque plus rien que du paillage minéral.

Je propose de diviser ce grand espace à l’aide d’un petit chemin de façon à en faciliter l’entretien et de replanter des végétaux dont la floraison s’étalera sur toute l’année. On pourra ainsi en profiter dès les premiers beaux jours jusqu’à l’automne et même en hiver puisque le parterre est visible depuis la grande baie de la cuisine.

Voici un photomontage du parterre :

Les propriétaires trouvent leur piscine trop minérale et « sans vie ».

Dans un premier temps, je leur propose de créer tout autour un parterre fleuri, franchissable, en forme de vague, dont la limite sera marquée par des véroniques en boule afin de parer aux éventuelles feuilles et fleurs qui, amenées par le vent, souilleraient l’eau de la piscine.

Plus tard, dans un soucis d’économie d’énergie, ils vont faire installer une bulle au dessus de la piscine.

Afin que la bulle ne soit pas visible depuis les baies du salon, nous décidons de végétaliser le dessus du muret. Et pour parfaire l’intimité depuis le chemin d’entrée, je complète la végétalisation existante en extrémité de piscine.

Sur la pelouse, un groupe de cordylines s’élance vers le ciel. Pourtant elles posent problème car leurs feuilles sont très ligneuses et finissent par bloquer le robot-tondeuse lorsqu’elles tombent au sol.

Dans cet espace assez fermé, j’installe une terrasse en bois permettant de profiter de l’ombre naturelle donnée par les cordylines en été. Et j’inclus l’espace entier dans un très grand parterre qui en fait le tour. Les feuilles de cordylines, si elles tombent, seront ainsi accueillies dans le parterre et non sur le gazon.

Avec les incrustations de végétaux, caducs ou fleuris à l’année, sur les talus, près de la terrasse, près de la piscine ou autour des cordylines, on rééquilibre ce jardin en éléments importants pour la faune locale et pour le bien-être de ses occupants.

Foire Bio de Landerneau

Foire Bio de Landerneau

Le week-end prochain, 16 et 17 mars, je vous attendrai sous le chapiteau de la Foire Bio de Landerneau, Espace Saint Ernel, de 10h à 19h.

Ce sera l’occasion de nous rencontrer, d’échanger, vous me présenterez votre jardin et vos projets, vos souhaits. Je vous montrerai mon travail, les documents que je réalise.

Pendant ce temps, vos enfants pourront s’amuser avec Alice et Le Chapelecteur. Ils vous proposeront des activités et le dimanche 17 à 11h, en exclusivité, l’atelier « Le recyclage fleuri de Norton » : après avoir lu l’histoire de ce petit robot passionné de recyclage, les enfants créeront une fontaine à fleurs à partir de matériaux recyclés. Durée : 1h30. Atelier gratuit sur inscription au 06.48.73.52.72 ou par mail chapelecteur@gmail.com

Bonne semaine et au week-end prochain !

Un jardin familial

Un jardin familial

Il s’agit d’un terrain, sur lequel existait déjà une maison (maison 1), qui a été divisé afin d’accueillir la maison de la belle-sœur (maison 2) .

La maison 2 étant construite en fond de l’ancienne parcelle 1, un chemin de servitude a été créé pour permettre l’accès à la maison 2. Ce chemin est à habiller. Je propose un allée pavée avec quelques parterres fleuris pour « casser » la longueur :

Finalement, à cause de la surface importante à couvrir qui engendrait un coût trop élevé, il a été décidé de garder l’idée des pavés sur les cours d’accès aux garages ; la descente rectiligne se verra couverte par un sable stabilisé.

Les propriétaires de la maison 1 souhaitent pouvoir recevoir leurs parents très âgés et leurs petits-enfants en poussette. L’accès de la porte d’entrée de leur maison se faisant via un escalier, je propose de créer une rampe PMR pour accéder à la terrasse de niveau, sur le côté de la maison.

Entre les deux maisons, les propriétaires 1 et 2 souhaitent recevoir leur famille dans des espaces dédiés, l’un équipé de jeux pour les enfants, l’autre suffisamment grand et plat pour y installer un barnum, des tables, des chaises….

Une haie fleurie bordera le talus créé autour de la maison 2 afin de parer toute chute. Elle fait écho à la haie libre qui est implantée en fond de parcelle 2 pour cacher du vis-à-vis des voisins. Quelques arbres champêtres donnent la verticalité au lieu.

Le jardin de la maison 2 est entièrement à aménager.

Je fais en sorte qu’il soit fleuri toute l’année, que les végétaux accompagnent les allées, qu’il y ait un parterre visible depuis la baie donnant sur le balcon-terrasse. Un petit jardin zen permet de sortir à pieds secs mettre le linge à sécher et profiter de l’ombre en été, bercé par le son du bambou qui marque le débit de l’eau de la fontaine.

On a ainsi deux propriétés imbriquées, qui sont individualisées par l’aménagement du chemin de servitude et de ses abords, et dont une partie, l’espace réception et l’espace jeux, est aménagée pour faire des réceptions communes. Etre en famille tout en ayant un « chez soi ».

Un talus facile d’entretien

Un talus facile d’entretien

A Loqueffret, sous le Lac Saint-Michel, deux clientes anglophones m’ont appelée car leur talus les désole, ne met pas leur maison en valeur et leur demande un entretien qu’elles ne peuvent plus assurer.

Elles sont indécises quant à leurs souhaits concernant ce talus aussi je leur propose de faire deux projets :

  • premier projet : le talus est retenu par des rondins de bois placés en terrasses. Une haie arbustive plantée sur le haut protège le jardin du vis-à-vis de la route.
croquis S.Derrien

Les végétaux choisis assurent une floraison tout au long de l’année et un garnissage des terrasses que ce soit par leur envergure ou par un paillage.

  • deuxième projet : le talus est retenu par trois murets successifs habillés de pierre de parement. Une haie arbustive, dont les sujets ont été choisis suivant leur taille, compense les dénivelés afin d’obtenir une ligne horizontale en crête.
croquis S.Derrien

La couleur des feuillages et des fleurs ont été choisis en fonction des couleurs de la maison. Ces végétaux offrent un floraison étalée sur toute l’année.

C’est ce dernier projet qui a est retenu. Afin de mieux se rendre compte de l’aspect visuel de ce projet, je réalise un photomontage :

Voici le talus réaménagé, vu depuis le jardin :

Voici le plan projet de l’aménagement du talus :

Le nouvel aménagement, tout en conservant les éléments majeurs de ce talus, le chêne et l’aubépine, rappelant qu’il était autrefois un talus bocager, présente un visuel actuel par la présence d’une haie arbustive libre et variée. Les végétaux choisis pour leur hauteur et leur envergure à maturité ne nécessitent pas de taille. Leur floraison étalée sur toute l’année, la persistance de certains feuillage, la production de fruits pour certaines espèces propose à la faune locale le gîte et le couvert, tel qu’elle pouvait le trouver sur le talus bocager. Enfin par ses fleurs, ses fruits et ses feuillages variés, cet aménagement du talus met en valeur la maison, le jardin et l’entrée de bourg, tout en facilitant son entretien et en accentuant l’intimité du jardin.

Un parterre d’angle

Un parterre d’angle

Voilà quelques années que la cliente essaye de fleurir ce parterre qui habille l’angle de sa maison, sans succès.

Elle souhaite garder certains végétaux comme le grand camélia, le loropétalum ou les sédums. Elle veut y intégrer des buis qu’elle a en pots depuis longtemps. Elle aime le violet…

Je lui fait une proposition riche en végétaux. Ceux-ci sont plantés de telle manière qu’aucun ne cache l’autre.

croquis S.Derrien

Les végétaux proposés offrent une floraison étalée sur toute l’année avec des couleurs dans un camaïeu de violet, avec une pointe de rose pour réchauffer et mettre en valeur les couleurs froides.

Voici le plan projet :

Ma proposition est acceptée. La cliente demande simplement qu’un saule crevette, arbuste qu’elle aime bien, prenne place dans ce parterre. Voici donc le plan de plantation avec la modification effectuée :

Depuis sa maison, quelque soit la saison, la cliente verra ce parterre animé et coloré.

Un spa pour mon jardin

Un spa pour mon jardin

Me voici à Rosnoën, dans une très belle propriété. La maison a été construite en surplomb du terrain, sur une ancienne carrière. Le jardin est déjà en partie aménagé.

Les clients veulent une aide pour installer un spa et une pergola dans leur jardin, le tout végétalisé dont un petit potager-fruitier-plantes aromatiques.

L’emplacement de la terrasse du spa est défini ensemble :

Devant leur indécision, je propose deux projets pour le spa :

  • premier projet, l’ambiance Marine : l’accès au spa se fait par un petit chemin végétalisé. On arrive sur terrasse bois, de laquelle le spa émerge en partie afin de pouvoir s’asseoir sur le bord pour y pénétrer. Une cabine de plage accueille peignoir et serviettes les jours de pluie. La terrasse est assez grande pour mettre un fauteuil de jardin. Un escalier bois permet d’accéder au jardin. La couverture du spa se cache dans un coffre en bois de style corsaire.
croquis S.Derrien

Les végétaux résistants au vent, permettent de masquer partiellement la masse de la terrasse et du spa sans pour autant couper le spa du jardin. La verticalité est donnée par des palis de schiste.

  • deuxième projet, l’ambiance rocaille : la terrasse du spa vient jusqu’à la terrasse en pierres de la maison. Elle est composée de deux parties. Dans sa partie basse est incrusté le spa, pour dégager la vue. Sous sa partie haute, la couverture du spa vient se cacher
croquis S.Derrien

Un escalier fait de roches donne accès au jardin. Les végétaux sont agencés dans une rocaille épousant le dénivelé du terrain.

Suite à ces deux propositions, les clients ont choisi un mix entre les deux projets : la terrasse du projet rocaille est agrandie dans sa partie basse de manière à recevoir des fauteuils de jardin.

Les clients souhaitent d’autre part installer une pergola pour profiter du jardin même en cas de pluie. On choisi ensemble de prolonger la maison sur la droite.

croquis S.Derrien

Afin d’avoir une meilleure vision du rendu de cet aménagement, je réalise un photomontage :

Un plan projet permet de se repérer dans le nouvel aménagement :

Le spa a été orienté de telle manière qu’on puisse admirer le grand paysage ou le jardin.

Relaxation de la balnéo et bienfaisance de la nature sont maintenant liées dans ce jardin