"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" Un jardin de poche – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne
Un jardin de poche

Un jardin de poche

C’est dans un éco-village situé à Loperhet, sur la Presqu’île de Plougastel que j’ai rendez-vous cette fois. Sur cette parcelle arborée de 5600 mètres carrés à proximité de la route nationale Brest-Quimper, vivent huit familles animées par des valeurs communes : écologie, solidarité, coopération. L’un des principes fondateurs y est « Ne pas nuire” à l’environnement, aux animaux, à la terre, aux voisins, au village… Ici, les eaux usées de chaque foyer sont filtrées par bassin de phytoépuration, les toilettes sèches sont de rigueur, les maisons bioclimatiques ne chauffent qu’avec des poêles à bois, les eaux de pluie sont récupérées pour alimenter la buanderie collective et les voitures sont bannies dans l’enceinte du hameau…

C’est dans cet éco-village que se situe la maison de ma cliente. Et si la parcelle est commune, elle m’explique que chacun dispose de trois mètres de terrain privatif devant sa maison pour y créer son jardin.

Compte tenu que la surface à traiter n’est que de 43m², j’opte pour une formule LIGHT. La bande à aménager est étroite et le sol très argileux, une vraie piscine en hiver et un roc en été ! Voilà qui me complique la tâche !

Je fais le tour des envies et besoins de ma cliente, je fais le tour du site… Espace privé sur parcelle commune, entre le visible et le caché, une bande longue et étroite qu’il me faut structurer pour qu’elle soit perçue bien plus grande qu’elle ne l’est, une maison très haute par rapport au niveau du sol, une nécessité de quelque chose de pratique mais aussi original.

Voici ce que je propose :

 

On obtient ainsi un jardin privé en deux parties :

  • le petit potager dont l’entrée est marquée par une pergola soutenant un chèvrefeuille et une clématite, et délimité de l’espace commun par un petite barrière et des graminées
  • la terrasse en bois sur pilotis, desservie par une allée gravillonnée, un escalier en colimaçon et un petit ponton permet de sortir de la maison par les baies vitrée de niveau et de bénéficier de l’intimité crée par les grandes graminées et les arbustes.

Le plan projet et le plan de plantation viennent compléter ma proposition

Les végétaux ont été choisis, entre autre, pour ce qu’ils apportent à la faune locale et pour la cohérence avec le paysage. Les matériaux utilisés et leur pose sont écologiques afin de s’intégrer dans le modèle du hameau.

Ce jardin de poche sera à la fois ludique, esthétique et pratique.