"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" dénivelés – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne

Archives de
Étiquette : dénivelés

Un jardin en dénivelés

Un jardin en dénivelés

L’aménagement d’un jardin en pente peut poser des problèmes. Dans le cas qui va suivre, en plus du dénivelé, le jardin présente une petite surface et les propriétaires souhaitent y implanter beaucoup d’éléments. Voyons comment combiner tout cela :

Devant la maison, on a un tout petit espace engazonné et dominé par  un pommier et un rhododendron. Un muret a été construit en limite sur deux côtés. Les propriétaires veulent clore entièrement cet espace et y avoir très peu d’entretien.

Je propose de créer, derrière des murs surmontés d’une lisse, un espace dédié aux oiseaux et autre faune locale en plantant l’espace tel un parterre géant. Toute la surface est paillée pour limiter l’entretien et éviter d’avoir à passer la tondeuse dans une trop petite surface. Une allée, elle aussi paillée, en fait le tour afin de permettre l’accès à tous les plants. Les végétaux sont choisis pour les bénéfices qu’ils apportent à la faune locale (gîte, couvert) et pour leur taille à maturité. En effet, ils ne doivent pas être trop grands car on veut limiter les gestes de taille et à la fois avoir une certaine hauteur afin de pouvoir être vus depuis la rue, par-dessus les murs.

Sur le côté, face au parking, des grimpantes partiront à l’assaut d’éventails en bois afin d’occulter le vis-à-vis du parking.

Derrière la maison, le jardin présente une pente. Le salon est prolongé par une véranda et une terrasse sur laquelle le soleil donne l’après-midi. Mais en soirée, le soleil se trouve dans l’angle opposé du jardin. Les propriétaires m’ont donc demandé de créer une terrasse dans ce coin. Ils souhaitent qu’elle soit comme dans un cocon de verdure. Ils aimeraient aussi un bassin pour entendre le bruit de l’eau et regarder quelques poissons.

Je choisis de créer des parterres tout autour de la terrasse car les végétaux en pots demandent plus d’entretien et de vigilance en ce qui concerne l’arrosage. Je profite de la pente du jardin pour « encastrer » la terrasse au milieu de parterres et implanter un bassin en bois dans un angle. Pour que la végétation ne prenne pas trop de place sur l’espace dinatoire, je choisis des fruitiers en palmettes pour végétaliser le mur du fond. Sur les côtés, j’implante des végétaux d’ornement dont la floraison est étalée sur toute l’année et qui seront visible aussi bien depuis le jardin que depuis la véranda.

Un petit escalier mène à une allée, qui elle-même dessert l’escalier d’accès à la terrasse principale et à l‘avant de la maison.

Une poutre paysagère permet de créer deux plateaux : l’un accueillant l’espace serre et potager et l’autre le jardin d’agrément

En utilisant des matériaux tels que le bois, la pierre et l’ardoise, on reste dans l’esprit originel de la maison. Les différents espaces sont matérialisés par des dénivelés, ce qui donne au jardin une impression de grandeur. La pente du jardin qui au départ était un problème, devient alors un avantage. De plus l’aménagement, entièrement perméable, est respectueux des sols car il ne demande que très peu de terrassement. Avec des végétaux utiles à la faune locale, on réalise donc un jardin écologique.

Un jardin familial

Un jardin familial

Il s’agit d’un terrain, sur lequel existait déjà une maison (maison 1), qui a été divisé afin d’accueillir la maison de la belle-sœur (maison 2) .

La maison 2 étant construite en fond de l’ancienne parcelle 1, un chemin de servitude a été créé pour permettre l’accès à la maison 2. Ce chemin est à habiller. Je propose un allée pavée avec quelques parterres fleuris pour « casser » la longueur :

Finalement, à cause de la surface importante à couvrir qui engendrait un coût trop élevé, il a été décidé de garder l’idée des pavés sur les cours d’accès aux garages ; la descente rectiligne se verra couverte par un sable stabilisé.

Les propriétaires de la maison 1 souhaitent pouvoir recevoir leurs parents très âgés et leurs petits-enfants en poussette. L’accès de la porte d’entrée de leur maison se faisant via un escalier, je propose de créer une rampe PMR pour accéder à la terrasse de niveau, sur le côté de la maison.

Entre les deux maisons, les propriétaires 1 et 2 souhaitent recevoir leur famille dans des espaces dédiés, l’un équipé de jeux pour les enfants, l’autre suffisamment grand et plat pour y installer un barnum, des tables, des chaises….

Une haie fleurie bordera le talus créé autour de la maison 2 afin de parer toute chute. Elle fait écho à la haie libre qui est implantée en fond de parcelle 2 pour cacher du vis-à-vis des voisins. Quelques arbres champêtres donnent la verticalité au lieu.

Le jardin de la maison 2 est entièrement à aménager.

Je fais en sorte qu’il soit fleuri toute l’année, que les végétaux accompagnent les allées, qu’il y ait un parterre visible depuis la baie donnant sur le balcon-terrasse. Un petit jardin zen permet de sortir à pieds secs mettre le linge à sécher et profiter de l’ombre en été, bercé par le son du bambou qui marque le débit de l’eau de la fontaine.

On a ainsi deux propriétés imbriquées, qui sont individualisées par l’aménagement du chemin de servitude et de ses abords, et dont une partie, l’espace réception et l’espace jeux, est aménagée pour faire des réceptions communes. Etre en famille tout en ayant un « chez soi ».

Voir la réalisation