"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" vis-à-vis – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne

Archives de
Étiquette : vis-à-vis

Une clôture trop présente

Une clôture trop présente

Depuis la rue

Voici une maison de vacances et week-ends située situe sur la côte Finistérienne, non loin de Brest. Les propriétaires ont commencé à travailler le terrain (bêchage, nivellement, engazonnement) et ont prévu de le clôturer avec un grillage habillé de lames en bois, sauf en parties Sud et Ouest, où un mur enduit rehaussé d’une clôture a été construit.

L’espace Sud
L’espace Sud-Ouest
Le mur Ouest vu depuis la véranda

Les propriétaires souhaitent végétaliser ce jardin afin qu’il soit très simple d’entretien tout en étant élégant, et surtout de façon à faire oublier visuellement la grande longueur de mur à l’Ouest, qu’ils voient depuis la véranda.

L’espace Ouest

Ma proposition consiste à définir des espaces avec des degrés d’intimité afin de pouvoir profiter au maximum de la parcelle cadastrale située à l’Ouest sans pour autant fermer le jardin :

  • Un espace d’accueil, à l’Est,entièrement ouvert et visible depuis la rue et le parking privatif
  • Un espace de loisirs et repos, semi-caché depuis la rue grâce à des rideaux de graminées de taille moyenne
  • Un espace douche d’extérieur, sur le mur Sud, séparé du reste du jardin mais facilement accessible
  • Un espace repos devant la véranda, dont le vis-à-vis avec les voisins est complètement occulté grâce à une végétation assez haute mais proportionnée au jardin. Des parterres sont placés dans le jardin de façon à masquer en partie le mur, de manière discontinue, avec un jeu de mise en valeur de la profondeur du jardin afin de créer visuellement un élargissement de la partie située à l’Ouest de la véranda. Pour la même raison, une fenêtre reste ouverte sur le jardin du voisin et sa cordyline, replaçant le jardin dans le paysage environnant.

Les parterres ont des formes rondes, souples, sont parfois en forme de vagues pour rappeler la mer toute proche. On trouve aussi parmi les floraisons végétales des formes rappelant la brume (arbre à perruque), les embruns (tamaris) ou les dunes de sable (graminées de l’allée piétonne et cheveux d’ange)

Quelques végétaux plus grands sont placés à des endroits stratégiques de façon, suivant leur forme, à masquer le voisinage (tamaris, gainier et grandes graminées) ou donner de la verticalité au jardin (tamaris, cordyline, grandes graminées).

De ce terrain plat entouré d’un mur rigide, on crée un jardin au courbes souples, en mouvement, dont les végétaux jouent avec la brise marine, bien intégré dans le paysage environnant. L’entretien lié aux végétaux implantés reste minime, ce qui correspond bien à la fonctionnalité de cette maison de week-ends et de vacances.

Revenir aux projets

 

130m² de jardin en vis-à-vis

130m² de jardin en vis-à-vis

Voici un petit jardin bien enclavé, dont les propriétaires ne peuvent pas profiter, victimes des multiples vis-à-vis avec les immeubles qui les entourent :

A l’Ouest
Au Nord
A l’Est
Au Sud Est, avec la terrasse surplombante

Je fais une proposition suivant trois axes principaux :

Le jardin doit être fonctionnel et intime, il doit être coloré avec des tons pouvant s’accorder avec le mur ton brique et enfin, bien que petit, il doit être écologique.

Le problème des multiples vis-à-vis est traité en priorité en intégrant au jardin des végétaux sur tronc ou au port fastigié afin de masquer le plus possible les voisins tout en imposant le moins possible d’emprise au sol. Au niveau des côtés Est et Ouest de la terrasse, c’est un jeu de treillis et de grimpantes qui est proposé. Tous les végétaux choisis à vocation de brise-vue ont une pousse rapide afin de remplir leur rôle peu de temps après la plantation.

Sur la terrasse, en référence au soleil, ce sont des fleurs blanches et jaunes qui illuminent les brise-vues.

Dans le jardin, le ton est donné par les photinias et leurs jeunes pousses rouges sur un feuillage vert profond. Les parterres, fleuris toute l’année,  complètent le décor dans un camaïeu rouge-violet-rose-orangé. Des pointes de fleurs blanches éclairent certaines zones plus sombres du jardin.

Des espaces sont créés malgré la petite taille du jardin afin de pouvoir profiter au maximum de la surface : un espace repos, un espace technique et un espace jeu. L’espace repos peut recevoir des transats ou une table type bistrot.

L’espace technique sera équipé d’un composteur et d’une remise pour ranger les outils ; il est séparé du reste du jardin par quelques végétaux. L’espace central est laissé entièrement libre ainsi que le mur de soutènement de la terrasse, dans un premier temps, afin de permettre les jeux de ballons. Une plante grimpante est proposée pour un habillage ultérieur du mur. L’espace central peut aussi servir d’espace de réception si besoin

Les parterres fleuris sont disposés sur les extérieurs de la surface à aménager afin de laisser un maximum de place disponible dans le jardin

Ce jardin, dont les végétaux ont été choisis notamment dans l’intérêt de l’écosystème et pour leur intégration dans ce jardin et le paysage environnant, prolonge les corridors écologiques landernéens.

Aujourd’hui le regard se heurte aux constructions voisines. Bientôt, il sera attiré par toutes les couleurs chaudes qui animeront le jardin.

Revenir aux projets

Habillage d’une clôture en ardoise

Habillage d’une clôture en ardoise

A Sibiril, pas loin de la côte Nord, les propriétaire de ce jardin m’appellent. Ils ont fait faire cette clôture de chaque côté de leur entrée carrossable, en palis ardoisiers posés verticalement. Ils souhaitent maintenant la végétaliser.

Partie Ouest

Pour la partie Est, l’opération est délicate puisqu’il y a présence de réseaux et il faut laisser un passage pour aller relever le courrier.

Partie Est

Il me faut sélectionner et placer judicieusement des végétaux capables de créer de l’intimité au niveau des fenêtres de la façade (salle de bain et chambre).

De face

Je choisis une gamme végétale dont la couleur de floraison fera partie de la palette de l’aménagement intérieur de la maison, nouvellement réalisé : un camaïeu du jaune au rouge, avec des touches de bleu.

Les formes, les ports, les allures des végétaux sélectionnés sont très différents et l’implantation n’a rien de régulier, de façon à casser l’effet de longueur de la clôture. De même, la rondeur végétal est opposée ici à la rigidité des palis ardoisiers.

Une petite allée gravillonnée desservira à la fois les regards des réseaux et la boîte aux lettres.

Un plan de plantation….

… et il ne reste plus que la plantation à réaliser afin de changer radicalement le visuel de façade de la maison.