"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" Habillage d’une palissade – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne
Habillage d’une palissade

Habillage d’une palissade

L’installation d’une palissade est souvent la solution choisie pour séparer une propriété du domaine public ou d’un voisin. Or cette palissade peut elle-même devenir un problème à l’intérieur du jardin. En voici un exemple :

Afin de pouvoir réaliser l’extension de leur maison, les propriétaires ont arraché la haie vieillissante qui séparait leur parcelle d’un chemin communal. Pour garantir de nouveau leur intimité, ils ont implanté une palissade en bois sur toute la longueur. Or, depuis, cette longueur les dérange et ils ne savent pas comment casser cet effet. Ils souhaitent aussi que je les aide à aménager l’espace se trouvant devant l’extension.

Cette surface jouxte la terrasse. Un paysagiste est déjà intervenu pour aménager le tour de cette terrasse ainsi que le reste du jardin.

Je m’inspire des végétaux déjà présents. Je crée un parterre qui sera visible à la fois de la terrasse, du jardin, mais aussi depuis la nouvelle chambre, par le choix de plantes de différentes hauteurs : graminées, spirée, verveine, gaura, heuchères, rosier nain…

Afin d’assurer l’harmonie du tout et l’intégration du nouvel aménagement dans le reste du jardin, je reste dans les couleurs dominantes du jardin : noir, bleu, blanc rose

Pour casser l’effet de longueur de la palissade, j’implante ponctuellement des parterres qui lui seront adossés. Tous sont construits de la même façon : une grande graminée (un miscanthus ‘zébrinus’) et de part et d’autre un arbuste. Chaque arbuste est choisi en fonction de sa taille à maturité et de sa période de floraison. On a ainsi toute l’année quelque chose de coloré à regarder. Le regard est occupé par les fleurs, le cerveau ne se fixe plus la longueur de la palissade.

Avec le plan projet, la planche d’ambiance et le croquis, je présente un plan de plantation qui permet aux propriétaires de réaliser eux-mêmes les plantations et ainsi de s’approprier leur jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *