"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" allée carrossable – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne

Archives de
Étiquette : allée carrossable

Rajeunissement d’un jardin

Rajeunissement d’un jardin

Je suis appelée à Gouesnou dans une propriété où est construite une maison néobretonne. Le jardin a visiblement été aménagé au moment de la construction de la maison : il est entouré d’une haie monospécifique de résineux et est animé de deux grosses touffes d’herbes de la pampa.

La maison néobretonne

Les propriétaires souhaitent que je les aide à réaménager ce jardin en fonction de leurs nouveaux besoins et surtout en fonction de leurs goûts.

L’entrée de la propriété vue de la rue
L’entrée de la propriété vue du jardin

A l’entrée, on est accueillis par un portail en plastique blanc soutenus par deux piliers et deux murets de pierres.

L’allée carrossable actuelle est faite de telle sorte qu’il est impossible de manœuvrer, impossible de garer plus de deux voitures. Les propriétaires souhaitent pouvoir stationner quatre véhicules dont deux protégés.

Je propose de conserver les piliers et murets qui sont très beaux et de remplacer le portail et la clôture par un portail coulissant en aluminium gris anthracite, afin de donner un coup de jeune dès l’arrivée.

Un carport double prend place à droite de l’entrée. L’allée carrossable est élargie. Je propose de soutenir la terre du jardin avec une paroi berlinoise. A gauche de l’entrée, une cour carrossable délimitée par des jardinières fleuries permet de stationner deux autres véhicules. Cette cour est habillée de pavés béton gris multiformats.

L’espace actuel de stationnement

Les visiteurs piétons ou une fois sortis de leurs véhicules se retrouvent sur une surface pentue, parfois boueuse, en bas des escaliers menant au jardin. Il n’y a pas réellement d’espace d’accueil et aucun guide visuel pour mener le visiteur de sa voiture à la porte d’entrée de la maison.

Je propose de créer une cour piétonne gravillonnée plane traversée par une allée pavée qui dirige le piéton de l’espace carrossable jusqu’à la porte d’entrée de la maison, via un escalier et une allée éclairée et élargie.

Les murs de parpaings enduits en soutènement sont remplacés par des parois berlinoises placées bien plus près de la maison afin d’élargir la zone et de profiter du volume laissé vacant par l’ancienne fosse sceptique (on profite des travaux du jardin pour ôter ce système d’assainissement obsolète).

Cet espace gravillonné dessert aussi le garage, espace de stockage et future salle de sport, par un escalier mais aussi une rampe permettant de circuler avec une tondeuse ou un vélo.

Une première proposition de palette végétale est faite, puis réajustée en fonction des goûts des propriétaires.

Je propose aussi d’améliorer l’accueil des visiteurs : en plus d’une allée élargie et éclairée, je propose de créer une zone d’accueil pavée devant la porte d’entrée, d’embellir l’espace Nord-Est en plaçant le poulailler dans l’angle Nord, le long de la haie et un joli parterre, au centre, fleuri tout au long de l’année.

Devant la porte d’entrée de la maison

Les propriétaires ne profitent pas vraiment de leur jardin car depuis l’arrachage de chênes, ils ont l’impression d’être observés à cause des différents vis-à-vis avec les voisins.

Les vis-à-vis au Nord-Est
Les vis-à vis au Sud-Est

Je propose de planter des arbres sur tronc le long de la haie au Nord-Est afin de masquer les vis-à-vis tout en conservant l’espace au sol. Des grandes graminées sont placées exactement dans l’axe de la baie vitrée du salon ; elles cachent la toiture terrasse des voisins Sud-Est

Afin que les propriétaires puissent bénéficier d’intimité sur leur terrasse, je termine cet aménagement par une haie fleurie plantée entre la paroi berlinoise de l’allée carrossable et la terrasse, dans le but d’isoler ce coin de repos des regards des usagers de la rue.

Ces travaux, certes onéreux, correspondent en tous points aux besoins fonctionnels de cette famille. Quelques modifications ont été apportées (la paroi berlinoise a été remplacée par un mur en parpaing enduit, le carport en bois, proposé au départ, ne leur semblait pas assez moderne…). Il s’agit donc maintenant pour les propriétaires d’ajuster les matériaux et les techniques avec les entrepreneurs paysagistes afin que ce projet puisse à plus ou moins long terme se concrétiser.

On oublie souvent que les travaux du jardin ont un coût. Souvent des prêts sont demandés et accordés pour l’achat ou l’aménagement de la maison. Le jardin reste à la traîne. Et puis quand on veut l’aménager, on s’aperçoit que, comme pour l’aménagement de la maison, ça a un coût et que tout ne pourra pas forcément être fait en une seule fois, bien que l’étude d’aménagement du jardin présente l’ensemble des travaux.

Rome ne s’est pas faite en un jour…. votre jardin non plus ! Mais quel plaisir de le voir évoluer au fil des années …

Revenir aux projets

Une entrée plus fonctionnelle

Une entrée plus fonctionnelle

C’est dans les vallons de Loperhet, près d’un bois, que se trouve cette maison. Le jardin qui l’entoure ne correspond pas aux besoins actuels de ses propriétaires. En effet, l’entrée est à revoir en fonction des véhicules qui vont y circuler et qui doivent y stationner, mais aussi guider les visiteurs vers un espace accueillant aux abords de la porte d’entrée.

Une terrasse pour prolonger le salon et sa porte-fenêtre doit être implantée à la place de l’azalée, en faisant attention à canaliser la pelouse qui est en surplomb.

Enfin, l’espace situé derrière la maison est en vis-à-vis avec la propriété des voisins, malgré le muret. L’objectif est de créer de l’intimité tout en apportant les éléments nécessaires ou souhaités dans le jardin.

Je dessine l’allée carrossable en dalles alvéolées gravillonnées et la prolonge au Sud par une allée piétonne gravillonnées ponctuée de dalles ardoisières. Celles-ci vont attirer le regard du visiteur vers l’espace d’accueil.

Une place de stationnement découverte en sable stabilisée sera à la disposition des visiteurs tandis qu’un carport logera les véhicules des propriétaires. Celui-ci est volontairement placé en ouverture par rapport à la route afin de faciliter la manœuvre. Enfin, un abri à conteneurs ménagers est placé près des stationnements et de la rue, pour être pratique et invisible depuis le jardin.

Le tout est agrémenté de fleurs et de graminées plus ou moins grandes.

Des gabions font office de murets de soutènement près de la terrasse en bois pour tenir la terre, servir d’assise et de séparation entre l’espace d’accueil et l’espace terrasse. Deux parterres fleuris attirent l’œil depuis la porte-fenêtre, tandis que le regard se perd dans le jardin en suivant la petite rampe engazonnée

Derrière, près du muret, un abri de jardin et des arbres fruitiers sont implantés pour cacher la propriété voisine. Afin de parfaire l’intimité et créer de la profondeur au jardin, deux parterres jouant avec les transparences sont dessinés.

Des couleurs chaudes animeront le jardin tout au long de l’année.

L’entrée de ce jardin sera ainsi plus pratique, tout en permettant une meilleure circulation des piétons et des véhicules. Elle sera plus accueillante car fleurie et délimitée dans l’espace. Le jardin Est pourra être investi dès le matin pour profiter des rayons du soleil sans être dérangé par les visiteurs. Le jardin Ouest sera plus intime et profitera à toute la famille en procurant repos, fleurs et fruits.

Pas de véhicule sur la terrasse !

Pas de véhicule sur la terrasse !

Après avoir acheté cette maison à Landerneau, les propriétaires en ont aménagé l’intérieur. Ils souhaitent maintenant travailler l’extérieur afin qu’il corresponde à leurs besoins et à leurs goûts.

Le premier point sur lequel ils souhaitent que je travaille est l’allée carrossable : Celle-ci, non définie, autorise les visiteurs de se garer devant la baie vitrée, ce qui n’est pas très heureux vu de l’intérieur et ne permet pas de placer un salon de jardin,

de se garer devant le garage, mais aussi de se garer sur le gazon au risque de l’endommager.

L’autre point à travailler est la végétation existante, plantée par les anciens propriétaires, qui prend un très gros volume devant la maison.

Concernant la séparation de la terrasse avec l’allée carrossable, et l’habillage de l’allée piétonne, je fais deux propositions :

Dans première proposition, je délimite un petit espace terrasse de l’espace carrossable par des piquets de bois dressés verticalement autour de la terrasse colonisés par des plantes grimpantes. L’allée piétonne est gravillonnée et parcourue de grandes dalles ardoisières, ponctuellement végétalisée. L’espace carrossable est en dalles alvéolées gravillonnées.

Pour la deuxième proposition, je choisis de créer une terrasse plus grande et de la masquer de l’espace carrossable par un treillis installé dans un angle coupé, le tout entouré de grandes graminées. L’allée piétonne et l’allée carrossable sont simplement pavées. L’espace de stationnement disparait dans le jardin sous forme de dalles-gazon.

Je définie les végétaux déjà implantés à conserver, ceux qui bénéficieront d’une taille de remise en forme et ceux à transplanter. Et je complète la palette végétale.

Après discussion, c’est un mélange des deux propositions qui est retenu : Les allées sont pavées et le stationnement en dalles-gazon, c’est la grande terrasse qui a été choisie mais elle sera protégée par les piquets de bois verticaux. Une allée piétonne « bis » a été crée en dalles-gazon pour la circulation des conteneurs ménagers.

Il est parfois des projets qui nécessitent plusieurs idées, plusieurs point de vue, plusieurs projections, plusieurs moments de discussion. L’important c’est de pouvoir s’exprimer et de trouver le bon compromis correspondant aux besoins et aux goûts de la famille.

voir la réalisation