"De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne" Une maison de campagne – De la lande au jardin, une paysagiste vous accompagne
Une maison de campagne

Une maison de campagne

Sur les extérieurs de Plouédern, la cliente a restauré une très ancienne maison. Elle l’a modernisée et lui a rajouté une extension. Elle souhaite maintenant que je m’occupe de son jardin qui pour l’instant est débroussaillé par Touffic le bouc ! Elle souhaite garder ce mélange moderne-ancien pour l’ambiance de son jardin. Elle veut un garage et un carport, une terrasse avec une tonnelle, un boulodrome, un mur de pierres sèches, un abri de jardin, être isolée du vis-à-vis de la route et du voisinage.

Lors de cette étude, je me suis efforcée de conserver au maximum la topographie initiale du terrain qui avait déjà été bien chamboulée. Voici ce que je lui propose pour le jardin qui se trouve devant la maison :

croquis S.Derrien

Une allée pavée nous guide vers la porte d’entrée qui se trouve au milieu du pan central de la maison, ce qui évite que les visiteurs se perdent et ne frappent à la porte fenêtre de la chambre ou du salon ! Dans le prolongement, une tonnelle végétalisée nous indique la présence d’un autre espace : la terrasse, partiellement couverte pour ne pas dénaturer l’équilibre entre les différents pans de la maison. Comme l’ambiance intérieure, l’ambiance extérieure présente des couleurs douces :

Un parterre garni d’arbres et arbustes locaux camoufle le poteau électrique et permet de créer une alcôve avec un banc, pour venir s’y reposer les soirs d’été. Le puits est habillé et mis en valeur.

L’accès au jardin supérieur se fait grâce à une rampe engazonnée. Dans sa pente, un pot à lait, souvenir de l’enfance de la cliente, déverse des fleurs blanches comme le lait… Le chêne majestueux est conservé et accompagné par un hêtre et des arbustes. Au loin, on voit le carport.

croquis S.Derrien

La cour est aménagée de façon à ne plus être inondée. Une barrière bois vient clore doucement l’entrée du jardin, tandis que garage et carport se trouvent noyés dans la végétation du talus conservé et redessiné. Photomontage :

croquis S.Derrien

Le jardin du haut, bien qu’étant en partie investi par l’épandage, se voit végétalisé et reçoit le boulodrome, l’abri de jardin ainsi que le futur potager.

L’ensemble du jardin est entouré de talus sur laquelle on plante une haie d’arbustes et de graminées n’excédant pas 1,8m, ce qui suffit pour obtenir une certaine intimité dans le jardin sans pour autant avoir à tailler.

On obtient, au final, ce plan projet :




L’organisation des différents espaces, le choix des matériaux, des végétaux pour leur taille, leur couleur et leur époque de floraison, permet d’obtenir un jardin intégré dans son environnement, facile à entretenir, agréable à vivre, fleuri en toutes saisons et répondant à tous les besoins notamment celui de mettre en valeur la maison.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *